Comment limiter sa consommation de sel



Suite à la parution de notre article sur les épices indispensables aux régimes sans sel, nous avons constaté une augmentation sensible des visiteurs du site suivant un régime hyposodé et désirant seulement diminuer leur consommation de sel. Ce n'est pas facile ! Je vous comprends !
C'est effectivement un défi car le sel est partout y compris dans le morceau de pain bien croquant que je mange en ce moment. Les aliments les plus chargés en sel sont les aliments transformés, les aliments du fast-food, les aliments achetés surgelés, les sauces, les légumes ou les soupes en conserve .... le sel est partout et la dose quotidienne nécessaire au bon fonctionnement de notre corps est largement dépassée.


LE SEL ? SEULE SOURCE D'HYPERTENSION ?

La 1ère problématique qui se pose est que la consommation recommandée de sodium par jour est d'environ 2300 mg soit une cuillère à café de sel ( 5g environ). Or les données statistiques montrent que la consommation quotidienne moyenne de sodium en France par personne se situe à 3600mg avec une pointe à 5500 mg pour les plus gros consommateurs. La 2ème problématique est que l'augmentation de la consommation de sel n'a pas été accompagnée par une augmentation de la consommation de potassium. Or le couple Potassium / Sodium est indissociable pour une bonne santé. Si depuis les années 1970 la médecine pense que seul le sodium est responsable de l'hypertension, des études récentes ont montré que la carence en potassium en était aussi responsable. Non seulement il faut manger moins salé mais il faut manger plus d'aliments riches en potassium.

LES 6 CONSEILS POUR LIMITER LA CONSOMMATION DE SEL

  • Ne pas éliminer complètement le sel - la quantité quotidienne minimale de sodium dont le corps a besoin est de 1350mg. Continue donc à en consommer mais en surveillant la quantité absorbée. Si tu es un grand consommateur de sel, diminue la quantité petit à petit sans faire de changement trop brusque pour que la transition soit admise par le corps.
  • Faire disparaître le sel de table - Comme la majorité des français tu dois avoir une salière sur ta table. Et tu connais certainement des amis qui l'utilisent sans même avoir pris une seule bouchée du repas. Peut-être même est-ce toi !!! Tu désires limiter la consommation de sel sans te priver du goût ? Enlève la salière, remplace-la par des épices de table. Commence par petites quantités jusqu'à ce que tu trouves ton équilibre.
  • Broyer le poivre juste avant utilisation - En utilisant du poivre en grains et en le broyant juste avant utilisation ce dernier donnera le piquant nécessaire pour compenser le sel. Les poivres noirs de Malabar ou de Tellicherry sont très adaptés à ce régime. Tu peux aussi utiliser des baies comme celles de Sichuan (rouge ou verte), celle de Timut pour une saveur de pamplemousse ou des baies roses pour un goût sucré. Les grains de poivre blanc n'ont pas assez de mordant pour les régimes sans sel (à mon humble avis).
  • Apprendre à regarder les étiquettes des aliments - C'est le point crucial si tu continues à manger des produits industriels déjà préparés. Il suffit de regarder les étiquettes pour voir qu'un même produit peut avoir des compositions très différentes en fonction du distributeur. En effet, le sel peut être une variable d'ajustement pour le secteur agroalimentaire quand il s'agit de diminuer les coût ....
  • Manger frais - J'ai mis ce point en n°5 mais j'aurai pu le mettre en n°1. Si tu utilises des produits frais plutôt que des plats déjà cuisinés tu es certain(e) de ne plus avoir à te soucier de la quantité de sel "invisible" puisqu'il n'y en a plus. Bien sûr cela prend un peu plus de temps en cuisine mais c'est le prix à payer pour une bonne santé.
  • Penser aux herbes - Fais comme les Mexicains ! Ajoute de la coriandre en fin de cuisson et tu donneras du peps à ton plat. Ecrase les herbes dans la main ou cisele-les pour faire ressortir le goût et ajoutes-les en garniture sur ton plat. Bien entendu tu peux utiliser le persil, le basilic etc.